Forum servant essentiellement à la création finale d'un forum à voir le jour en Mai. Aucune inscription ne sera acceptée.
 

 :: Silence Radio :: Étapes Préliminaires Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA MANIPULATION - Bien plus qu'une histoire de magie.

avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 23/01/2017
Lun 23 Jan - 15:52
Le CRIMS expliqua plus qu’il ne découvrit la Manipulation. Ce fut surtout l’Ordre des Porteurs de Lumière qui amena les connaissances nécessaires à son développement. Ce groupe avait fait scission avec ses homologues européens dus à leur vision amorale de la pratique et de ses applications. Leurs archives s’étendaient de la dynastie Abbaside du VII siècle aux travaux de Raspoutine, et certains de  leurs textes les plus précieux datait des fidèles de Zarathoustra lui-même.

Le régime du CRIMS n’avait pas de garde-fous éthiques. L’Art pus pleinement se développer dans son application militaire. Si bien des  ordres et confréries apportèrent par la suite et par le passé des explications et des œuvres sur la Manipulation, les Porteurs de Lumière par leur position privilégiée dans la Guerre imposèrent leur vision sur la matière.

Autrefois appelée Art de l’Alma, la Manipulation est une discipline possible pour tous les humains prêts à perturber l’équilibre interne de leur personne pour des effets extérieurs sans commune mesure.

Pour la comprendre il faut savoir que tout humain détient en lui et à travers lui une énergie neutre et plus ou moins stable, appelé Alma. Celle-ci permet la vie et l’après vie, tout comme elle influe passivement sur l’environnement. C’est cette influence qui est appelé chance dans la langue des hommes. C’est une force qui s’exerce pour maintenir l’individu dans ce monde, comme un aimant retenant un clou dans un courant. Néanmoins, tôt dans l’histoire humaine, Stonehenge étant l’application la plus rudimentaire, des individus réussirent à dévier cette énergie de son but passif vers un but actif choisi. Volontairement ou non, était née la Manipulation. Elle s’est raffinée aux cours des siècles parmi les sociétés hermétiques, secrètes et mystiques de toutes les nations. Le danger de la pratique, le gain de pouvoir et les conséquences directes  ont de tout temps étés les motivations des pratiquants de garder l’art secret. Bien des croyances ont gravité autour, à la fois pour les non-initiés que pour les Manipulateurs. Chaque vision engendra des groupes, qui engendrèrent des courants et leur mélange des conflits.

On fait remonter aux chinois de IIème millénaire A.C. les premières théorisations de la Manipulation, mais c’est l’école de Bologne qui fit le travail le plus sérieux avant le CRIMS. Leurs professeurs définirent les premiers de façon claire les deux voies pour l’Alma, la Volonti et la Discuta.

La première est ce qui se rapproche le plus des légendes d’alchimie et de mages. Elle permet par l’utilisation de l’Alma, ou intra-énergie de la personne, de modeler le réel selon sa volonté. La volonté du Manipulateur sert de catalyseur et l’action se produit instantanément. Il n’y a pas de frein à cette forme de Volonti, et elle en est l’expression la plus pure. Néanmoins cela demande une concentration et un effort hors de portée de la majorité des pratiquants. La complexité de l’effet augmentant l’effort, seul les tâches simples sont l’objet d’une telle Manipulation. Geler de l’eau, allumer une matière inflammable, faire léviter un petit objet peuvent se faire par la seule volonté une fois que la pratique est acquise.

Les siècles ont donc codifiés un ensemble de rites et symboles permettant de servir de fusibles, résistances et interrupteurs pour rendre la Manipulation plus sûre et moins exténuante. Cela permet également d’augmenter les effets, retarder le déclenchement, cibler l’opération et tout ce qui est possible d’imaginer. On peut distinguer dans ce cas de Volonti érudite deux types de pratique : le rituel et le sort. Ils différent par leur application. Le premier sera différé et le second immédiat. Lorsqu’un manipulateur crée une lotion qui rend ignifuge, cela s’opère par un rituel. Lorsqu’il trace l’appel du feu et l’oriente vers sa cible pour l’embraser, c’est un sort. Les deux pratiques demandent toujours un ensemble de symboles protecteurs, d’ingrédients catalyseurs et d’incantations diverses.

Certains Manipulateur s’orientent vers une autre forme de modification. Ils Discuta. Cette branche tout aussi ancienne, permet de s’arranger avec des êtres dépourvus d’empreinte terrestres (esprits, anges, démons, lutins, etc… selon les croyances) pour influer sur le monde. Les effets sont souvent plus contrôlés, plus puissants mais le prix s’en ressent. Bien que les croyants insistent sur l’origine des êtres servant à la Discuta comme faisant partie de leur culte, il faut savoir que les avis diverges fortement. Le CRIMS a, malgré de longues années d’effort, était incapable d’étiqueter l’intermédiaire de la Discuta. Le mystère reste.

User de l’Alma ce n’est pas comme user d’une loupe qui concentre la lumière pour mettre le feu à une feuille. C’est comme de prendre de l’essence de son bidon pour incendier une brindille. Cela demande beaucoup d’efforts, de concentration et épuise proportionnellement le Manipulateur. Ils ne sont pas rares les cas qui se sont finis par le coma ou la mort du Manipulateur.

Paracelse, passé par l’université de Bologne en 1532 et grand pratiquant de la Volonti, fut le premier à proposer une classification des pratiques en cinq niveaux qui sont d’usage encore aujourd’hui. Antonio, le Pape Innocent V, en 1654, proposa un ajout pour porter la pyramide à six en ajoutant le Non-Initié qui réunit à la fois les humains sans connaissances et les créatures qui ne peuvent la pratiquer.


  1. Non-Initié, est celui qui ne peut communiquer avec son Alma.
  2. Initié, indique l’être versé dans l’utilisation de l’Alma au plus simple niveau.
  3. Pratiquant, montre la capacité d’user de soi et de complexifier sa pratique.
  4. Instituteur, permet de savoir propager son savoir et créer sa voie.
  5. Professeur, parvient à séparer le voile du réel.
  6. Maitre, comprend que la connaissance n’est que le début.


L’apprentissage de la Manipulation, que ce soit une branche ou l’autre, est intuitif mais restera limité via cette méthode. L’enfant qui discute avec des farfadets, joue de la Discuta sans le savoir mais à si faible  niveau que rien en lui n’es affecté. Cet instinct se perdra de toute façon avec l’âge adulte. C’est majoritairement par l’étude auprès d’un maitre que le Manipulateur atteint son plein potentiel. Cela demande des années de formations dans les méthodes ancestrales.

Le CRIMS, pour subvenir aux besoins de la Guerre, créa, avec l’aide des Porteurs, un système accéléré et orienté sur l’application rapide plutôt que sur la recherche et la compréhension de l’univers. Ce système, copié, modifié et adapté fut mis en place par toutes les armées du monde jusqu'à la trêve.

En une année, au lieu des décennies habituelles, le disciple était formé dans la compréhension de son potentiel, de l’Alma et des applications les plus efficaces et rapides. Malheureusement un tel régime détériora vite la santé mentale et la condition physiques des pratiquants. Bien souvent incapables de se battre physiquement ils étaient protégés par des gardes du corps et suivi par un psychiatre lors de leur brefs temps de repos. Leur Alma étant sévèrement endommagée, leur ‘chance’ s’amincie en conséquence. Ils furent surnommés les Miroirs Cassés, et des milliers moururent de façon absurde et douloureuse une fois délivrés de leur service militaire.
Lorsque l’Alma est utilisée pour façonner le réel ou marchander avec une entité, elle perd une partie de sa substance. Cette fuite interfère en premier lieu avec le Manipulateur et son corps puis avec l’environnement avant de devenir l’effet escompté. On appelle cela le Résidu. Fatigue, maux de tête, brulures légères et électricité statiques sont les symptômes légers d’une Alma utilisée. Condensation, changement de couleurs, effets d’optiques et émissions sonores accompagnent souvent les Manipulations. Brulures graves, saignements, hémorragies cérébrales, perte de dents, fractures sont les symptômes extrêmes de la pratique. Il existe également un risque que le Résidu attire des entités inconnues au dessin tout aussi impénétrables. Un cas de possession qui peut alors se produire, où une joute mentale va se jouer entre l’Alma de l’humain et la volonté de l’entité. Les symptômes ne sont jamais agréables et les conséquences, même d’une victoire de l’hôte, sont moins enviables que la mort.

Note aux Joueurs(es) :

  • Nous sommes sur un Forum de RP Libre. Rien n’empêche de faire ce que bon vous semble mais gardez à l’esprit ses trois principes tacites de la Manipulation :

  • Plus l’effet est grand, plus le retour de bâton est dur à encaisser. Pour diminuer les conséquences, une préparation proportionnellement longue devra être faite et implique recherches, symboles, rites, ingrédients et concentration.

  • Une manipulation n’est jamais safe. Jamais. Des prédateurs rodent toujours sur le voile.
    Soyez safe ou soyez fort, mais jamais les deux.

  • Une manipulation a un effet unique, pour un moment unique. L’effet peut durer mais ne pas se répéter. (Exemple : une fiole de sable qui aiguise n’importe quel lame dans laquelle est plongée ne marchera qu'une fois, pas deux. L’affutage de la lame perdurera par contre.)


Voir le profil de l'utilisateur
LA MANIPULATION - Bien plus qu'une histoire de magie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La séduction a toujours été une histoire de manipulation [Derek]
» Histoire Trop Bien Avec Un Thème Nul
» La séduction a toujours été une histoire de manipulation [Renan & Ginger]
» « Rira bien qui rira le dernier » | Logan & Caitlyn
» humm... heu... Petite histoire courte! (ouais on vas dire ça)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
onetwotestafterwar :: Silence Radio :: Étapes Préliminaires-
Sauter vers: